2017-11-10 (10)

L'année dernière, Metall.be, une petite entreprise qui fabrique des portes de jardin et les commercialise en ligne, a commencé à utiliser un robot de soudage.

En plus de la découpe, du pliage et de la refente, le soudage est l'une des formes de transformation les plus importantes de l'entreprise. Jusqu'à récemment, Metall.be employait quatre soudeurs à plein temps. Stephan Laschet, directeur et propriétaire, précise : « Nous avons rencontré un problème lorsque l'un de nos soudeurs a pris sa retraite. Il est extrêmement difficile de trouver des soudeurs qualifiés, mais pas aussi difficile de trouver des jeunes qualifiés en programmation. Nous avons donc décidé d'utiliser un robot pour la quasi totalité des opérations de soudage. »

Avec 10 personnes à son service, Metall.be transforme annuellement 360 tonnes d'acier pour la production de portes de jardin de différents types. Un volume viable pour envisager d'investir dans un système de soudage robotisé. Stephan Laschet s'est rendu dans une entreprise régionale lors d'une journée portes ouvertes et a pu constater comment l'entreprise avait su automatiser la production de soudage avec un robot Valk Welding. « Si cela fonctionne pour eux, cela devrait marcher aussi pour nous », pensait Stephan Laschet. « Nous pouvions nous permettre l'investissement, mais nous n'avions aucune expérience en soudage robotisé. Nous connaissions déjà Valk Welding dans les magazines. C'est pourquoi nous avons invité Valk Welding puis visité son siège à Alblasserdam (Pays-Bas) à la mi-octobre 2016. »

Livraison rapide
« Peter Pittomvils, directeur de la succursale Valk Welding en Belgique, a suggéré un robot de soudage avec deux postes de travail, monté sur un châssis en E rigide. Valk Welding fut en mesure de livrer rapidement ce système. Il était très important pour nous de disposer du robot de soudage avant le démarrage de la saison. Nous avons donc pris une décision rapide », explique Stephan Laschet.

Gabarits
« Nous avions déjà réalisé les tables et montages de serrage, conçus pour différents modèles. Après les avoir installés pendant l'hiver, nous avons programmé les premiers produits et les avons enregistrés via le pupitre d'apprentissage. Notre objectif était de complètement souder toutes les pièces sur le robot et nous y sommes parvenus. De plus, nous avons pu galvaniser les clôtures terminées sans post-traitement. »

Remplacement des soudeurs
« L'installation robotisée est maintenant gérée par un nouvel employé sans aucune expérience en soudure. Un soudeur travaille ailleurs et un autre occupe désormais un poste différent au sein de notre entreprise. Les petites séries sont les seules qui sont encore soudées manuellement, par des employés qui effectuent aussi le ponçage. Dans l'ensemble, le robot a pris en charge le soudage de l'équivalent de 2,5 soudeurs manuels. Nous étions déjà pleinement productifs bien avant le début de la saison, à savoir dès le mois de mars 2017. »

Flexible
Aujourd'hui, soit un an plus tard, les employés de Metall.be ont pris davantage d'expérience avec le robot de soudage. « Nous soudons maintenant plusieurs modèles sur un montage qui convient à la fois aux grands et aux petits modèles. À l'heure actuelle, nous avons également développé de nouveaux montages qui nous permettent de souder des portes de jardin plus grandes et plus longues sur l'installation robotisée existante. De cette façon, nous utilisons le robot de soudage de manière flexible. » conclut Stephan Laschet.

www.metall.be

 

2017%2001%2026%20022.jpg

 

Demande d’informations

Retour au sommaire